Livraison express le lendemain

5.0
Maloff Protect tablets - Rightangled
Distributeur:Glenmark
Épargnez 25%
Gélules de doxycycline 100mg
Distributeur:Accord

Gélules de doxycycline 100mg

Prix promotionnel£ 5.28Prix habituel £ 7.08
Épargnez 50%
Lariam 250mg tablets - Rightangled
Distributeur:Neon Healthcare

Lariam 250mg comprimés

Prix promotionnelDu £ 6.59Prix habituel £ 13.19
Malarone 250mg/100mg comprimés
Malaria Chemoprophylaxis - Rightangled

Qu'est-ce que Chimioprophylaxie du paludisme ?

La chimioprophylaxie du paludisme fait référence à l'utilisation de médicaments pour prévenir l'apparition du paludisme chez les personnes susceptibles de contracter la maladie. Le paludisme est une maladie transmise par les moustiques, grave et potentiellement mortelle, causée par des parasites de l'espèce Plasmodium. Elle est répandue dans certaines régions du monde, notamment dans les zones tropicales et subtropicales. La chimioprophylaxie du paludisme joue un rôle essentiel dans la protection de la santé des voyageurs et des résidents des régions où le paludisme est endémique en réduisant le risque d'infection.

Commencez votre consultation

Prend environ 2 minutes pour terminer.

À propos de Chimioprophylaxie du paludisme

Causes

Le paludisme se transmet à l’homme par la piqûre de moustiques anophèles femelles infectés. Ces moustiques sont porteurs des parasites Plasmodium, qui pénètrent dans la circulation sanguine lors d'une piqûre de moustique. Une fois dans la circulation sanguine, les parasites se déplacent vers le foie, se multiplient, puis réintègrent la circulation sanguine pour infecter les globules rouges, entraînant les symptômes caractéristiques du paludisme, notamment de la fièvre, des frissons et des symptômes pseudo-grippaux. Le risque de contracter le paludisme est plus élevé dans les régions où les moustiques anophèles sont répandus et où la maladie est endémique. Les voyageurs qui se rendent dans ces zones sont particulièrement vulnérables, car ils ne sont pas immunisés contre les souches locales du parasite.

Diagnostic

Le diagnostic du paludisme implique une évaluation médicale et des tests de laboratoire. Les symptômes du paludisme peuvent varier et ressembler à d’autres maladies. Un diagnostic définitif est donc crucial pour un traitement approprié. Le processus de diagnostic peut inclure :

- Antécédents médicaux : le prestataire de soins se renseignera sur les voyages récents dans des zones d'endémie palustre et sur tout symptôme ressenti.

- Examen physique : un examen physique sera effectué pour évaluer les symptômes, la fièvre et d'autres signes de maladie.

- Tests sanguins : des tests de laboratoire, tels qu'un frottis sanguin, une réaction en chaîne par polymérase (PCR) ou des tests de diagnostic rapide, peuvent identifier la présence de parasites Plasmodium et déterminer l'espèce à l'origine de l'infection.

Traitements

La chimioprophylaxie du paludisme implique l'utilisation de médicaments spécifiques pour prévenir le développement de la maladie. Le choix du médicament dépend de facteurs tels que la destination, l'état de santé du voyageur et les éventuelles interactions médicamenteuses. Les médicaments couramment utilisés pour la chimioprophylaxie du paludisme comprennent :

- Chloroquine : Dans les régions où le paludisme est sensible à la chloroquine, la chloroquine peut être prescrite. Toutefois, des résistances à la chloroquine se sont développées dans certaines zones.

- Atovaquone/Proguanil (Malarone) : Cette association médicamenteuse est efficace contre les souches du parasite résistantes à la chloroquine et est souvent recommandée aux voyageurs se rendant dans ces régions.

- Doxycycline : La doxycycline est une option de prévention du paludisme et convient particulièrement aux voyageurs incapables de prendre d'autres médicaments, comme les femmes enceintes.

- Méfloquine : La méfloquine est une autre option pour les voyageurs mais elle est généralement réservée aux cas où les autres options ne conviennent pas en raison d'effets secondaires ou de contre-indications.

- Primaquine : Ce médicament est utilisé pour prévenir les rechutes des infections à Plasmodium vivax ou à Plasmodium ovale. Il doit être utilisé avec prudence et sous contrôle médical en raison du risque d’effets secondaires.

La prévention

En plus de la chimioprophylaxie, il existe d’autres mesures que les individus peuvent prendre pour réduire le risque de contracter le paludisme :

Prévention des piqûres de moustiques : L’utilisation d’insectifuges, le port de vêtements à manches longues et le sommeil sous des moustiquaires imprégnées d’insecticide peuvent aider à prévenir les piqûres de moustiques.

Restez informé : avant de vous rendre dans une zone où le paludisme est endémique, recherchez les risques spécifiques et les recommandations en matière de prévention du paludisme dans cette région.

Diagnostic et traitement rapides : Si vous développez des symptômes de paludisme, consultez rapidement un médecin pour garantir un diagnostic rapide et un traitement approprié.
Mesures de protection individuelle : Prenez des précautions pour minimiser l'exposition aux moustiques, par exemple en restant à l'intérieur pendant les heures de pointe d'activité des moustiques.

Consulter un fournisseur de soins de santé : Avant de voyager dans une région où le paludisme est endémique, consultez un fournisseur de soins de santé ou un spécialiste en médecine des voyages pour recevoir des conseils personnalisés sur la prévention du paludisme et les options de chimioprophylaxie appropriées.

En conclusion, la chimioprophylaxie du paludisme constitue une stratégie essentielle pour prévenir la transmission du paludisme chez les personnes à risque, en particulier celles voyageant dans des régions où le paludisme est endémique. Comprendre les causes, le diagnostic, les traitements disponibles et les mesures de prévention est essentiel pour assurer le bien-être des voyageurs et des résidents. Consulter un professionnel de la santé avant de voyager et respecter les mesures préventives recommandées peuvent aider à minimiser le risque de contracter le paludisme et contribuer à une expérience de voyage sûre et agréable.

Plus d'infos

Apprenez-en davantage sur la chimioprophylaxie du paludisme sur le site Web du NHS, en suivant le lien ci-dessous :

https://www.nhs.uk/conditions/malaria/

https://www.gov.uk/government/publications/malaria-prevention-guidelines-for-travellers-from-the-uk

FAQ

Puis-je compter uniquement sur la chimioprophylaxie pour prévenir le paludisme ?

Bien que la chimioprophylaxie du paludisme soit une mesure efficace pour réduire le risque de contracter le paludisme, elle n’est pas infaillible. Il est important de combiner la chimioprophylaxie avec d'autres mesures préventives, comme l'utilisation d'insectifuges, le port de vêtements de protection et le sommeil sous des moustiquaires imprégnées d'insecticide. Ces précautions supplémentaires aident à minimiser l’exposition aux moustiques et à réduire davantage le risque d’infection.

Y a-t-il des effets secondaires associés aux médicaments chimioprophylactiques contre le paludisme ?

Oui, comme tout médicament, les médicaments chimioprophylactiques contre le paludisme peuvent avoir des effets secondaires potentiels. Les effets secondaires spécifiques varient en fonction du médicament. Par exemple, certaines personnes peuvent ressentir un inconfort gastro-intestinal, une sensibilité cutanée au soleil ou d’autres effets secondaires légers. Il est essentiel de discuter des effets secondaires potentiels avec un professionnel de la santé et de signaler rapidement tout effet indésirable. Votre professionnel de la santé peut vous guider dans le choix du médicament le plus approprié en fonction de votre état de santé et de vos projets de voyage.

Puis-je prendre le même médicament de chimioprophylaxie contre le paludisme pour toutes les destinations ?

Non, le choix des médicaments chimioprophylactiques contre le paludisme peut varier en fonction de la destination spécifique vers laquelle vous voyagez. La prévalence des différentes souches de paludisme et le niveau de résistance à certains médicaments peuvent varier selon les régions. Il est donc essentiel de consulter un professionnel de la santé ou un spécialiste en médecine des voyages qui pourra vous fournir des recommandations personnalisées en fonction de la destination, de votre état de santé et de toute contre-indication ou interaction avec d'autres médicaments.

La chimioprophylaxie du paludisme est-elle recommandée aux femmes enceintes ?

Les recommandations de chimioprophylaxie contre le paludisme pour les femmes enceintes varient en fonction du médicament et du stade de la grossesse. Certains médicaments peuvent ne pas être sécuritaires pendant la grossesse, tandis que d’autres peuvent être envisagés sous surveillance médicale. Il est crucial pour les personnes enceintes qui envisagent de se rendre dans des zones où le paludisme est endémique de consulter un prestataire de soins de santé bien avant leur voyage. Le professionnel de la santé peut évaluer les risques et les avantages et recommander des mesures préventives appropriées en fonction de l'état de santé et de la grossesse de la personne.

Nous sommes là pour vous aider 👋

Pour obtenir de l'aide, veuillez contacter notre service client à info@rightangled.com. Nous sommes disponibles du lundi au vendredi de 8h à 17h. Pour les problèmes urgents, veuillez ne pas utiliser cet e-mail. Appelez plutôt le 111 ou le 999 en cas d’urgence.

Vous ne trouvez pas le traitement que vous recherchez ?

Envoyez-nous un message et notre équipe fera de son mieux pour le trouver pour vous.